A PROPOS

Renaissance et Patrimoine de Valréas est une association loi 1901 créée en 2005.

ADRESSE

Espace Jean Duffard

43, Cours Victor Hugo

84600, Valréas

 

patrimvalreas@gmail.com

RECEVOIR NOS EMAILS D'INFORMATIONS

© 2018 Guillaume SAINT-DONAT pour Renaissance et Patrimoine de Valréas

Parc de Piedvaurias

Ce site remarquable situé à l'entrée ouest de la ville, au pied de Valréas, est une colline boisée où les familles trouvent un cadre reposant avec des jeux adaptés pour les enfants.


Et pourtant ce cadre verdoyant et paisible fut le cadre d'une bataille mémorable, « la bataille de Piedvaurias », entre Huguenots et Catholiques, le 23 juillet 1562. C'est un épisode douloureux des guerres dites de Religion du XVIème siècle. Valréas faisait partie des Etats du Pape depuis 1317.


Aujourd'hui, sous les ombrages, le promeneur découvre un patrimoine fort intéressant, et tout d'abord une chapelle.

Selon « L'Enclave des Papes, Canton de Valréas », ouvrage réalisé par la Direction des Affaires Culturelles de Provence-Alpes-Côte-d'Azur, une chapelle est mentionnée sur ce site dès 1394. Lors d'une épidémie de peste, en 1521, une cérémonie qui aurait dû avoir lieu dans l'église Notre-Dame-de-Nazareth se tint dans la chapelle Notre-Dame-de-Lorette pour des raisons de salubrité.

Selon une inscription bien visible au-dessus de la porte, l'édifice actuel a reçu sa dédicace en 1535 et a été agrandi en 1699. La chapelle comprend une nef couverte d'un berceau en plein-cintre et une abside en cul-de-four. Le clocher-mur date du XIXème siècle avec une cloche mise en place en 1870.

A l'intérieur, l'autel est orné d'un petit retable. La toile principale est consacrée à Notre-Dame-de-Lorette, œuvre vraisemblablement réalisée à la fin du XVIIème siècle par un artiste provençal ou comtadin.

La chapelle est ouverte au culte chaque samedi matin de mai et le soir du 15 août pour une procession traditionnelle.


A quelques pas de là, le promeneur découvre ensuite le Moulin datant de 1646. Cette tour de moulin est dans un bon état de conservation. C'est au cours de la 2ème moitié du XVIIIème siècle que ses ailes se sont arrêtées parce que son activité cessait. Depuis cette date, cet authentique moulin à farine, reconnu comme l'un des plus beaux modèles de style provençal, le plus septentrional des moulins provençaux, a perdu ses ailes et son toit. Il attend le jour heureux où il les retrouvera...


Il faut une fois de plus souligner le caractère exceptionnel du site. Sur un même lieu, sont réunis les témoignages de l'architecture sacrée (Chapelle du XVI ème siècle) et de l'architecture profane (Moulin du XVII ème siècle) tout en offrant aux promeneurs un cadre de verdure très agréable.

En quittant le Parc par la sortie ouest, une grotte construite en pierres poreuses locales attire le regard sans que l'on sache l'origine de sa création.