A PROPOS

Renaissance et Patrimoine de Valréas est une association loi 1901 créée en 2005.

ADRESSE

Espace Jean Duffard

43, Cours Victor Hugo

84600, Valréas

 

patrimvalreas@gmail.com

RECEVOIR NOS EMAILS D'INFORMATIONS

© 2018 Guillaume SAINT-DONAT pour Renaissance et Patrimoine de Valréas

Les Statues sur les façades

Lorsque nous nous promenons dans les rues à Valréas, nous voyons des statues sur certaines façades.

C'est souvent la Vierge Marie qui est représentée car elle est considérée comme la mère protectrice. Les statues que nous découvrons au détour des rues sont souvent très abîmées car elles sont exposées aux intempéries et peu entretenues.

 

Pour suivre le cheminement proposé, veuillez consulter le plan de Valréas ci-dessus sur lequel les emplacements des statues sont numérotés pour mieux s'y retrouver.

Statue N° 1 :  D'après un spécialiste, c'est certainement la plus ancienne à Valréas . Elle est située sur la façade de l'ancienne maternité. Un parchemin (DD19 ) des archives municipales indique : « Vente du 1er décembre 1556 par Jean Aubignan, dit la Dague, tisserand, aux consuls de Valréas d'une maison avec cours continues situées à la quarte Panouse, rue du portail Saint Vincent avec un lit complet et autres meubles qui la garnissent pour le prix total de 650 florins ». Notaire Gaspard Peposeti .

Par la suite , il y aura d'autres achats d'immeubles contigus à celui-ci qui deviendra l'hôpital neuf.

Statue N° 2 : Au 46, rue Saint Antoine, se trouve la Chapelle de la Congrégation des Messieurs créée en 1629. Au-dessus de la porte d'entrée, une Vierge date de la fin du XVII ème siècle.

Statue N° 3 : A l'angle de la rue Pasteur et de la montée vers l'église, une « Mère à l'enfant », très abîmée sur laquelle nous n'avons aucun renseignement.

Statue N°4 : Place Pie, devant l'église, en haut de la façade du presbytère, une madone dans une niche ornée d'une coquille.

Statue N°5: Dirigeons-nous vers la façade ouest de l'église, place Trinquet, c'est une statue de Saint Vincent que nous découvrons. Saint Vincent est le patron des vignerons d'où de nombreuses confréries. Cette petite statue est située sous le faîte de la toiture à environ 15 m de hauteur : elle est difficile à repérer et à prendre en photo.

Statue N°6 : A l'angle de la rue Jules Faye et de la Grande Rue, nous découvrons une Vierge à l'enfant avec une inscription sur le socle : « Notre Dame de Consolation » et une date 1701. Au XVII ème siècle, une dévotion particulière s'est développée envers Marie Consolatrice des Affligés dans le monastère du collège des Jésuites à Luxembourg ( aujourd'hui dans la cathédrale ) . Cette dévotion s'est répandue partout, jusqu'ici en Provence. Cette statue en calcaire taillé, normalement peint , mesure 130 cm de hauteur, 40 cm de largeur, 35 cm de profondeur.

Statue N°7 : Au début de la route de Saint Pierre, dans un oratoire fermé par une grille, se trouve une statue très dégradée, non datée, dans une niche en cul de four construite en pierre de taille. Elle comporte une inscription «  Notre Dame Consolatrice des Affligés ».L'époque de la construction serait la moitié du XIX ème siècle. Elle mesure 150 cm de hauteur , 74 cm de largeur, 25 cm de profondeur.

Statue N°8 : A l'angle de la rue des Salins et de la rue de la Recluse, sur la façade, se trouve dans une niche le buste d'un saint homme barbu, vêtu d'un manteau à large col.

Statue N°9 : Impasse Saint Jean, sur la façade d'une maison, c'est une autre Vierge à l'enfant, ornée d'une coquille et d'une guirlande. Elle est plus récente que les précédentes puisqu'elle porte la date de 1857 avec une inscription « Marie conçue sans péché priez pour nous ». Elle mesure 190 cm de hauteur, 45 cm de largeur, 30 cm de profondeur.

En dehors des rues de Valréas, nous pouvons contempler aussi :

–        Notre Dame de Montaigu dans l'église. Cette statue se trouvait au couvent des Capucins. Elle a été ramenée dans cette niche à la Révolution. Cette Vierge à l'enfant devait protéger la population contre la peste. Le vœu a dû être exaucé puisque les révérends pères capucins ont demandé aux consuls de maintenir une lampe à huile éclairée sans discontinuer. Cette statue, contrairement aux précédentes, est en bois, sculptée dans un tronc d'arbre.

–        Une Vierge dans le choeur de l'église Notre-Dame de Nazareth

–        Une Vierge dans le jardin de la Chapelle des Pénitents Blancs

–        Une Vierge dans la chapelle de Notre-Dame de Piedvaurias

 

Sources : Base Palissy ( Direction Régionale des Affaires Culturelles )

                 Archives municipales de Valréas